jumeaux et plus une double revendication

Le maintien de la possibilité d'un congé parental jusqu'à trois ans mais aussi l'octroi d'heures gratuites pour l'emploi de travailleuses familiales sont les deux chevaux de bataille actuels de la fédération Jumeaux et plus.

En février 2009, dans un discours prononcé à l'Élysée à l'occasion de la remise des médailles de la famille, Nicolas Sarkozy avait souhaité «une réflexion sur l'évolution du congé parental», qui devait être «plus court» pour faciliter le retour au travail des mères de famille. Cette annonce avait immédiatement jeté un froid dans le petit monde (17.000 familles en France) des parents d'enfants multiples, très attachés à cette disposition qu'ils utilisent plus que la moyenne, souvent jusqu'au terme des trois ans. «Depuis ce discours, on entend tout et son contraire, on ne sait plus trop où en est le projet. On va rappeler, dans un courrier adressé à l'ensemble des parlementaires français, que ce congé est crucial pour nous, car il nous permet d'assumer, dans de bonnes conditions, la charge de travail démultipliée qu'engendre la naissance simultanée de plusieurs enfants », a indiqué Huguette Papiau, la présidente de la fédération Jumeaux et plus, présente samedi à Châteaulin en marge de l'assemblée générale de l'association départementale.

Des heures gratuites pour l'emploi d'auxiliaires

Autre revendication des familles d'enfants multiples, qui s'adresse cette fois aux Caisses d'allocations familiales (Caf) : la possibilité pour tous ces parents de bénéficier d'un certain nombre d'heures gratuites pour l'emploi de travailleuses familiales, aujourd'hui appelées des Techniennes d'intervention sociale et familiale(TISF). «C'est une prestation extra-légale qui existe dans certains départements, mais pas dans le Finistère. Mais chaque Caf peut s'y mettre, c'est juste une question de choix et de priorité », a rappelé, à ce sujet, Huguette Papiau.

Une aide aux praticiens

En attendant, la fédération Jumeaux et plus se réjouit d'avoir obtenu, au début de cette année, la mise en place de recommandations de pratique clinique (RPC) pour les grossesses gémellaires. Revendication qu'elle portait depuis 2003, date de la création, en son sein, d'un comité scientifique. Selon Huguette Papiau, cette avancée va permettre «d'aider les praticiens qui auront à suivre les futures mamans de multiples. Et ce, afin de mettre fin aux disparités que l'on observe ici ou là, sur les soins apportés à ce type de grossesses, enfin reconnu comme une grossesse à risque». Contact www.jumeaux-et-plus.fr

Jean-Luc Padellec

 

source: http://www.letelegramme.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !


WEBSET BY LALY © copyright

 

NE PAS FAIRE DE PUBLICITE DANS LES COMMENTAIRES MERCI

Outil en ligne gratuit de création de site Internet Image hébergée par servimg.com Booste le trafic de ton site Booste le trafic de ton forum Annuaire de sites

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×