Statistiques des naissances de multiples en France de 1998 à 2005

 

Statistiques des naissances de multiples en France de 1998 à 2004


(source INSEE) 

  1998  1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
 Jumeaux  10553 10967   11483 11479 11431 11754 12058 12508
 Triplés  240 209  211  226 233 205 214  232
 Quadruplés 5 6 5 7 5 4 2 6
quintuples et + 1     1        
 Total naissances  738 080 744 791 774 782 770 945  761 630 761 464 767 816 774 365  
                 
 Jumeaux  14,30 ‰  14,72 ‰  14,82 ‰ 14,89 ‰ 15,01 ‰  15,44 ‰ 15,70 ‰ 16,30 ‰
 Triplés  0,33 ‰  0,28 ‰

 0,27 ‰

 0,29 ‰ 0,31 ‰  0,27 ‰  0,28 ‰  0.30 ‰
 Quadruplés et +  0,01 ‰  0,01 ‰  0,01 ‰   0,01 ‰  0,01 ‰  0,01 ‰ 0,00 ‰  0.01 ‰
quintuplés et +                
 

Si le nombre de grossesse multiple a "explosé" dans les années 1980-90 c’est essentiellement dû aux traitements contre l’infertilité du couple. Nous constatons cependant depuis 2001 une stabilisation du taux de grossesses multiples à 1,.5 %. La meilleure gestion des traitements contre l’infertilité, en particulier par la limitation du nombre d’embryons réimplantés lors des FIV (fécondation in vitro), a réduit le nombre de grossesse multiples en particulier le taux de grossesse multiple de haut rang (c’est-à-dire supérieur à deux enfants).

Autre facteur d’augmentation des grossesses multiples : l’âge de la mère. En effet, l’allongement de l’âge maternel (26,5 ans en 1977 contre 29,4 ans en 2001) expliquerait un tiers à un quart des cas de grossesses multiples. Le risque d’une grossesse multiple naturelle est de 5,8 °/°° à 20 ans contre 13°/°° entre 35-39 ans soit un risque multiplié par 2,2.

En cas de PMA (procréation médicale assistée), un couple possède 25% de chances d’avoir des jumeaux (contre 1,6% naturellement) et 2,5% d’avoir des triplés (contre 0,03 % naturellement). [données Fivnat]

65 % des mères ayant recours aux techniques de PMA ont plus de 35 ans.

25% des grossesses triples sont spontanées (sans avoir suivi de traitement), 30% sont dues à des fécondation in vitro et 45% sont le fruit de l’induction de l’ovulation.

Les jumeaux monozygotes (issus d’un seul et même œuf appelés communément "vrais jumeaux") représentent environ un tiers des grossesses gémellaires et les dizygotes (issus de deux œufs différents appelées communément "faux jumeaux") près de deux tiers.

En ce qui concerne les triplés, les naissances monozygotes (un seul œuf) sont excessivement rares. Environ un tiers des grossesses triples comporteront deux jumeaux monozygotes et un singulier (deux œufs ont été fécondés et l’un s’est scindé en deux); et deux tiers des grossesses seront trizygotes (issues de trois œufs).

Etre parents de jumeaux ou de triplés, c’est aussi…

Le premier mois, c'est pour des jumeaux  360 à 480 biberons (ou tétée) et environs 450 couches à changer.

Le deuxième mois, il faut  compter environs 240 biberons et environ 300 couches.

Avec des triplés, le premier mois, le nombre de biberons (ou tétées) varie de 540 à 720. Et il faut entre 630 et 720 couches. Le deuxième mois, il faut 360 biberons et 450 couches.

statistique 2011.xls statistique 2011.xls

 sources: http://www.bebes-jumeaux.com , http://www.insee.fr et bulletin de bienvenue J&P

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !


WEBSET BY LALY © copyright

 

NE PAS FAIRE DE PUBLICITE DANS LES COMMENTAIRES MERCI

Outil en ligne gratuit de création de site Internet Image hébergée par servimg.com Booste le trafic de ton site Booste le trafic de ton forum Annuaire de sites

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site