Témoignage de Perrine maman de jumeaux

Apres plusieurs discutions avec mon conjoint nous avions decidés de concevoir un troisième enfant âpres le mariage. Mais à la différence des précédentes grossesses  nous voulions prendre notre temps, laissé faire les choses. Alors j’ai pris rdv un mois avant le mariage pour enlever le stérilet en me disant qu’il faudrait bien deux mois avant que mon organisme ne rentre dans l  ordre et que le temps ensuite fera les choses. Donc je ne pensai pas être enceinte avant septembre minimum.
 
 
 
Bref le mariage arrive et le voyage de noce avec. En voyage j’étais tout le temps fatiguée. A 21h j’étais au lit tellement HS ! Mais on se disait que s’était due au décalage horaire et aux 11 hrs d’avion. Sur le vol retour je me suis senti mal et j’ai étais rendre mon repas. L’hôtesse m’a demandé si ça allait et nous a dit : « madame est peut être enceinte ! » et nous avons rient.
 
 
 
En rentrant j’ai tout de même fait un test de grossesse de pharmacie et il était positif.
 
Il était estomaqué  que ce soit aller si vite…. Et moi dont !
 
Malgré cette nouvelle nous n’on n’avons parlés a personne car je sentais qu’il y avait quelque chose d’anormale. Je ne ressentais pas cette grossesse comme celles de mes deux precedents garçons. Pour moi s’était une « fausse grossesse » (œuf clair ou perte). Alors nous avons décidés d’attente l’echo qui était 3 semaines plus tard.
 
 
 
 
 
Arrive la date de l’échographie le 25 juillet. Nous avions rdv à 12h30.
 
 
Le Docteur m’a installé et à débuté l’echo mon mari était assis a ma gauche avec mon garçon de 2 ans et demi dans le bas. Le docteur prend 5 min pour regarder puis me dit « mets tes poings sous tes fesses ! »
 
Et là on voit apparaitre deux œufs avec deux points noirs dans les milieux.  Je dis au doc « y’en a pas deux… ? » il répond « si » et moi je répète de nouveau « non mais il n’y en a pas deux… ? » et lui avec un sourire « si si », là je regarde mon mari et tout le deux on se met a pleurer. Un choc, je passée du rire aux larmes, nous étions subjugués de cette vision. Mois qui sentais que cette grossesse était différente hé  bien je ne savais a quel point !
 
 
 
En sortant du cabinet nous n’avons pratiquement pas parlés. Il a reprit sa voiture qui n’avais même pas voulu démarrer sur le coup. Et en se rejoignant a la maison quand nous nous sommes mis a table il a dit « de toute façon j ai toujours su que j aurai 4 enfants ! C’est mieux au moins on fera la même chose en même temps ! » J’ai rie car moi j’étais encore sous le choc de l’annonce et mon esprit n’étais pas encore remis en place.
 
 
 
Nous n’avons pas annoncé la nouvelle tout de suite car deux jours plus tard nous partions en vacances et je voulais le faire face à face avec les papis et mamies. Alors nous avons décidés d’attendre 3 semaines de plus pour annoncer la nouvelle a notre retour.
 
Aux annonces beauoup nous disaient bon courage et il faut être franc s'est beaucoup de boulverssements mais avec de l organisations de la patience et beaucoup d amour ça roule !
 
GROSSESSE
J'ai étais arrétée à 3 mois et demie carj avais des contractions et j ai étais mise sous salbumol jusque la fin j'étais tres fatiguée les premiers mois puis ce fut mieux. Au fil des echos j'étais de plus en plus heureuse et je profitais de chacuns des coups de pieds s'etait magique.  En plus un garçon et une fille ! le choix du roi. J ai pris 22 kg et il faut avouer que vers la fin j'avais du mal a me deplacer. J ai étai sdeclanchée à 8 mois et deux jours apres une grossesse sans inconvéniant particulier. Les visites tout les mois me permettais de poser toutes les questions dont j avais besoin car même ayant eu deux enfants avant sans stress là je m'inquiétai tout de même de leur santé du fait qu'ils soient deux et du manque de place. Mais non tout s'est pssé merveilleusement.
 
 
    ACCOUCHEMENT
Je suis rentrée un vendredi soir pour mettre un balonnet, j etais déjà ouverte a 2 doigts et franchelent je n ai pas eu mal lors de la pose. Cela n a rien fait. Il me l on enlevé au matin
à 8h je suis passé en salle d’accouchement mon col ouvert à 2. J ai eu le droit au produit en intraveineuse pour déclencher le travail plus fort. Une hr plus tard j’étais à 5 et j ai eu le droit a la péri pour 9h. Jusque 10h ce fuit long j’étais seulement à 6 car la péri avait ralenti un peu le travail mais il a vite repris ensuite car à 10h j ai envoyée mon mari dans ma chambre se reposer un peu et très vite j ai senti que le travail avait plus que commencée et que  les bébés voulaient sortir donc à 11h j’ai sonnée la sage femme pour lui dire et en riant elle m’a dit «  vous m’auriez pas fait un 6-10 quand même ??!! » Héy bien si il était temps que tout le mon de prenne place. J ai donc appelé mon mari qui a de nouveau traversé le couloir et heureusement le gygy était déjà dans la mater, il est arrivé a 10 s’est préparé et s’est assis face à moi en 3 poussé ma petite puce était là à 11H23 , quand il t’as posé sur mon ventre ma première réaction fut de dire « elle est minuscule ! » le gygy a répondu « mais non « avec un sourire et j ai dis « mais si ! » et les larmes ont prit le dessus, un vrai bonheur mais il a fallut vite reprendre ses esprits pour sortir le petit frère.
 
La sage femme a donc emmené victoria à côté et le gygy a percé la poche des eaux d’Axel (il en a était tout noyé !lol) puis il m’a dit ALLER ON Y VA ! j ai donc poussée de toutes mes forces. les pieds étaient sortis, ensuite ce fut le tronc. Pour sur la dernière contraction il m’a dit « aller là on y va reste la tête ! » sur un ton plus imposant. J’ai donc donnée le reste de mes forces et quand il l’a sorti à 11h26 et posé sur mon ventre il était tout bleu il n’a pas crié et ne bougé pas, j’ai juste vu une petite bulle sortir de ton nez ce qui signifié qu il essayé tout de même de respirer tout cela en 1 sec et le gygy a crier vers la salle pédiatrique « Priorité au deuxième, priorité au deuxième ! » maoije me suis mise a pleurer j ai regarder mon mari et je lui ai demandé d aller voir, il s’est dirigé vers la salle et le gygy l’a arrêté en lui disant laissé les faire leurs travail. Et en mois de 30 sec le pédiatre a passé sa tête dans l entre porte en disant c bon tout va bien ils vont tout les deux très bien et nous l’avons entendu crier !
 
ALLAITEMENT
Il ne faut ecouter personne, si on veux allaiter on le peux, moi j ai allaitée totalement les deux séparement ou en même temps il suffis d un peu de technique et cela pendant 4 mois ensuite de 4 à 5 mois ils avient encore la tété du matin et de 16h puis depuis leurs 5 mois ils ont encore celle du matin  et cela je vais essayer de la faire durer le plus possible. Aujourd'hui ils ont 6 mois 1/2 et c'est encore un moment fort et apprécier par chacun.
 
En bref avoir des jumeaux ça peut faire peur, mais c'est une chance un privilége comme on dit avec mon mari. Et même si ce sont des faux jumeaux ils sont tres complices c'est beaux c'est émouvant et ça vaux tout les sacrifices de sommeil de temps pour nous des premiers mois.

8 votes. Moyenne 4.88 sur 5.


WEBSET BY LALY © copyright

 

NE PAS FAIRE DE PUBLICITE DANS LES COMMENTAIRES MERCI

Outil en ligne gratuit de création de site Internet Image hébergée par servimg.com Booste le trafic de ton site Booste le trafic de ton forum Annuaire de sites

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site